MENU
Retour

L'Eglise

L'Eglise Saint Martin de POLIGNAC : un joyau du patrimoine

Dès 1062 l'existence de l'église St Martin est attestée. Au cours du XIIème siècle, elle constitue avec la chapelle seigneuriale de St Andéol un des prieurés de l'abbaye de Pébrac située près de Langeac.
C'est en 1128 et 1142 qu'Humbert d'Albon, évêque du Puy, fait donation de cette Eglise à la Communauté des chanoises réguliers (= cloîtrés) de Pébrac en Auvergne. Ces derniers suivaient la règle austère de Saint Augustin.
C'est ainsi que, jusqu'à la Révolution, ils désignèrent en leur sein les desservants de l'Eglise Saint Martin. Dès cette date, un nouvel édifice romain est construit sur l'emplacement de l'ancien, dont nous ne savons rien.
Les parties hautes de la nef furent partiellement reconstruites au XVIIe siècle. Cette même nef se vit prolongée d'une travée supplémentaire au XIX siècle, faisant ainsi disparaître la façade romane.
Auparavant, sur le flan Sud, on avait percé au XVe siècle un portail flamboyant, prolongé par un porche au XVIe siècle.
Il y a une vingtaine d'années, le clocher fut reconstruit à l'identique, avec ses 4 pignons et sa flèche.

DESCRIPTION

Intérieur :
On observe le plan carré, au sol comme en élévation. Une nef de 5 travées, dotéee de collatéraux étroits, mais sans transept. Une large fenêtre par travée. Les doubleaux de la nef montent d'un seul jet depuis le sol jusqu'à la voûte en plein ceintre. Une coupole octogonale sur trompes en cul de four, couvre la dernière travée. Puis vient le choeur : une abside centrale pentagonale à l'intérieur, et semi-circulaire à l'extérieur, cantonnée de deux absidioles.
Ce choeur est décoré de fresques célèbres du XIIème siècle : au centre, le jugement dernier ; l'Enfer, à gauche, avec ses supplices de feu ; le Paradis, à droite, plus paisible. Au Sud, des scènes de l'Enfance, l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, avec les bergers et les rois mages. On date ces peintures de la fin du XVe siècle.
La statue de Ste Anne en polychrome du XIIIème siècle appartient à l'art naïf du moyen âge.

Extérieur :
On retrouve l'austère harmonie de l'intérieur. Du côté Nord, une chapelle latérale est dotée de meurtrières et de mâchicoulis du XIVe siècle. On rappelera que l'Eglise était incorporée à la première ligne de défense du Château.
Telle qu'elle a été conçue, cette église est typiquement dans la grande tradition romane de la cathédrale du Puy.
Le bulletin municipal
Le bulletin municipal
Les associations
Les associations
Forteresse de Polignac
Forteresse de Polignac
Agenda
Le bulletin municipal
Le bulletin municipal
Les associations
Les associations
Forteresse de Polignac
Forteresse de Polignac
Agenda
© 2017 / Mairie de Polignac - Tous droits réservés